jeudi 17 octobre 2013

Découverte d'un fragment de la météorite de Tcheliabinsk

Le 15 février 2013 vers 9h20 du matin, les habitants de Tcheliabinsk dans l'Oural ont vu tomber une météorite très brillante qui explosa violemment dans les basses couches de l'atmosphère. Le phénomène fut enregistré par de nombreux conducteurs dont le véhicule était équipé d'une caméra.
On estime que le corps original mesurait 17 mètres et pesait environ 10000 tonnes dont l'essentiel s'est consumé dans l'atmosphère.
Depuis sa chute les scientifiques de l'Université de Tcheliabinsk ont activement recherché les débris de la météorite.
Sur base des témoignages et de modèles informatiques, les scientifiques ont rapidement identifié la zone d'impact relativement étendue. Ils découvrirent notamment un trou de 6 m de diamètre dans le lac gelé de Tchebarkul. Des plongeurs l'ont exploré et viennent de découvrir l'un des plus gros fragments de la météorite. Il pèse 654 kg et mesure de 40 cm à 1 m selon les faces.



Sur base de l'analyse des premiers fragments récoltés peu de temps après l'impact en février dernier, il s'agit d'une chondrite ordinaire, contenant moins de 10% de fer. Elle appartient à la famille Apollo.
Comme l'explique cet article, une lithoïde (chondrite et achondrite réunies) représente 92% des météorites. Sa densité varie entre 2.5 et 3.9. Sa couleur externe est souvent sombre suite à la friction atmosphérique (noire, brune ou grise) mais peut disparaître avec le temps ou les intempéries.
Sa surface légèrement rugueuse peut présenter des inclusions. Elle peut aussi être être craquelée ou ressembler à celle de la pâte à modeler dans laquelle on aurait enfoncé ses doigts (comme les sidérites). L'intérieur est clair (gris ou blanchâtre) et hétérogène, constitué de petites granules dans le cas des chondrites.

Fragment de la météorite de Tcheliabinsk.

1 commentaire :

  1. super article ! je me rappel du jour sur les info qu'on ils ont annoncés ça !^^

    RépondreSupprimer