jeudi 3 octobre 2013

Revue de 33 pneus hiver 2013

Comme chaque année les automobiles clubs et les centres de tests automobiles ont établi un comparatif des différents pneumatiques pour l'hiver. Cette année l'ACL a testé 33 pneus dans les deux dimensions les plus courantes, 185/60 R15T et 225/45 R17H.
Les critères pris en compte sont l'adhérence sur des revêtements secs, mouillés, recouverts de neige et verglacé, le bruit, la consommation de carburant, la résistance au roulement, l'usure, etc. Au total ce sont 18 critères qui déterminent la cote d'un pneu.
Notons que le bruit n'a pas été retenu dans la note finale car il n'a pas d'influence sur la sécurité.
En 15", sept produits sont sortis du lot et ont reçu la mention "très recommandé" :
1. Continental ContiWinterContact TS850
2. Dunlop Winter Response 2
3. Firestone Winterhawk 3
4. Michelin Alpin 4
5. Nokian WR D3
6. Goodyear UltraGrip 8
7. Semperit Speed-Grip 2.
En 17", quatre produits sont "très recommandés" :
1. Continental ContiWinterContact TS850
2. Bridgestone Blizzak LM32 S
3. Michelin Alpin 4
4. Uniroyal MS plus 77
Voici les résultats de l'ADAC et le reportage du Touring Club Suisse qui a testé 32 pneus hiver :


Les pneus hiver de 205/55 R16H ont également été testés par l'ADAC et la fondation Warentest.
Leurs résultats sont publiés sur Chewing Gomme et Oponeo.
Leurs tests confirment que les meilleurs pneus en 16" sont :
1. Continental ContiWinterContact TS850
2. Goodyear UltraGrip 8
3. Michelin Alpin 4
4. Dunlop SP Winter Sport 4
5. Nokian WR D3.


Rappelons que le profil des pneus hiver neufs est de 8 mm de profondeur. Il faut les remplacer en-dessous de 4 mm et ne sont plus considérés comme des pneus hiver à 3 mm.


Rappelons aussi que depuis le 1er octobre 2012 le règlement grand-ducal exige d'avoir des pneus hiver (ou M+S homologués pour la neige) si on conduit un véhicule automoteur sur la voie publique dans des conditions hivernales. A défaut, en cas d'accident votre assureur pourrait ne pas vous couvrir.
Consommation et bruit
Précisons que ce classement ne donne aucune indication sur la classe de consommation ni sur le bruit de roulement qu'induit le montage de ces pneus.
Ainsi le Continental ContiWinterContact TS850 91H de 17" est classé E pour la consommation avec un bruit de 72 dB.
Cette valeur est mesurée selon la directive européenne 2001/43/CE (légèrement modifiée par la directive 2005/11/CE) à 80 km/h, moteur coupé, un microphone étant placé de chaque côté du véhicule à une distance de 7.50 mètres de l’axe central de la piste.
Le type de revêtement des routes contribue jusqu'à 8 dB dans le bruit de roulement, le multipliant par 6.3. Les progrès dans les pneumatiques pourraient encore réduire le bruit d'environ 2 dB, les rendant 1.6 fois moins bruyants.
A mesure qu'un pneu s'use, il devient plus silencieux. Les pneus hiver à sculptures agressives et profondes sont plus bruyants que les pneus moins agressifs à gomme molle et que les pneus été (et donc ce sont les pneus lisses qui font le moins de bruit,  tout autres paramètres étant constants).
Profondeur des sculptures et sécurité
Un pneu neuf été ou hiver qui sort d'usine présente des sculptures de 8 à 9 mm de profondeur. Il est interdit de circuler avec des pneus dont les sculptures mesurent moins de 1.6 mm de profondeur sur 75% de la largeur et sur toute la circonférence. Pour les pneus hiver, on conseille de les remplacer en dessous de 4 mm de profondeur.


Comme illustré ci-dessus, des tests de freinage furent réalisés par Continental avec une VW Golf  7 1.4 TSI équipé de pneumatiques 205/55 R 16H ContPremiumContact 5, passant de 0 à 80 km/h sur route sèche de circuit. 
Avec des pneus neufs dont les sculptures mesurent 8 mm de profondeur, la distance de freinage est de 36.9 mètres. En revanche, avec des pneus de 1.6 mm de profondeur, la distance augmente de 6.9 mètres soit de 18% et la vitesse résiduelle (la distance séparant l'arrêt avec des pneus de 8 mm et l'arrêt avec des pneus de 1.6 mm) est de 31.8 km/h.
Continental recommande de remplacer les pneus lorsque leur profondeur atteint 3 mm.
Pour rappel, sur route sèche, une voiture roulant entre 60 et 100 km/h s'arrête sur 30 à 45 mètres. Sous la pluie, la distance de freinage est deux à trois fois plus longue. A 60 km/h départ lancé sur une piste détrempée, selon le véhicule la distance de freinage varie entre 90 et 120 mètres.
Pour plus d'informations

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire