mercredi 6 août 2008

Les problèmes de sommeil et la mélatonine

On rapporte qu'une personne âgée sur deux (entre 59-86 ans) présente des troubles du sommeil pour différentes raisons, pas toujours identifiables.
Précisons de suite qu'il n'est ni rare ni pathologique d'être réveillé la nuit pendant une demi-heure ou une heure après l'âge de 55 ans. En fait, à tout âge on peut présenter des problèmes de sommeil, y compris les jeunes enfants.
On lit parfois sur les forums qu’on rétablit un bon sommeil en dormant plus… c'est vrai mais c'est souvent faux car c'est une réponse imprécise !
Sûr qu’il faut s’accorder sa dose quotidienne de sommeil et éviter d’aller coucher après minuit si votre période d’activité normale se situe la journée. Mais il est aussi vrai que chaque individu vit à son rythme.
Les personnes sujettes à l'insomnie primaire (problème de sommeil non identifiable) n'ont souvent pas d'autre choix que de prendre un médicament et parfois d'être prise en charge par un spécialiste.
Conseiller à ce patient d'arrêter de regarder la TV ou de travailler sur son ordinateur le soir, de rester dans une ambiance calme et reposante sont sans effet sur l'endormissement.
Lui conseiller de tout simplement “mieux dormir” ou plus longtemps est également physiquement impossible; la personne reste éveillée ou somnolence et est donc obligée de prendre des somnifères. Problème, au-delà de plusieurs mois l'organisme s'y accoutume et leur effet est réduit de moitié sinon davantage (chez certains patrients les doses de 2 mg devant agir 8 heures n'agissent finalement que 2-3 heures !).
Les personnes concernées par ce problème sont donc malgré tout obligées de faire une sieste l’après-midi pour récupérer une partie du sommeil perdu. Mais la fatigue s'accumule.
Pour d'autres personnes qui n'ont pas de contrainte familiale ou de travail ou sont en vacance, la seule alternative est de ne prendre aucun médicament et d'aller dormir vers 3-4 heure du matin lorsque la fatigue est la plus forte et le taux de mélatonine le plus élevé. Quand cette méthode fonctionne, cela permet parfois de dormir sans interruption 5 à 8 heures mais l'inconvénient est de perdre toute sa matinée.
Dans tous les cas, aucune de ces solutions n'est idéale. C'est un cercle infernal duquel il faut sortir au plus tôt sans attendre plusieurs années.
Le rôle de la mélatonine
Le cycle du sommeil (le rythme circadien) est régulé par ce qu'on appelle "l’hormone du sommeil", la neurohormone mélatonine, synthétisée par un neurotransmetteur, la sérotonine, elle-même dérivée d'un acide aminé essentiel.
La mélatonine est secrétée en absence de lumière par la glande pinéale (épiphyse) située au centre du cerveau. Elle peut également être extraite de plusieurs plantes comme le riz, le cacaotier et on en trouve également dans le vin.Cycle de la mélatonine.
Si vous avez un mauvais sommeil, un apport de mélatonine peut l'améliorer mais le résultat n'est pas garanti.
Notons qu'une surproduction de mélatonine peut engendrer un effet contraire comme la déprime que l'on rencontre chez certains habitants des pays nordiques plongés durant la moitié de l'année dans la nuit ou le crépuscule.
Dans un autre domaine, la mélatonine améliore également l'efficacité du système immunitaire en augmentant les défenses naturelles de l'organisme contre les maladies (grippes, rhumes, etc.) et certains types de vieillissement comme le cancer, les pathologies cardiovasculaires et auto-immunes.
D’après la littérature, l’administration de doses allant jusqu’à 300 mg de mélatonine par jour n’a provoqué aucun effet indésirable cliniquement significatif (source: emea).
Le métabolisme de la mélatonine est connu pour diminuer avec l’âge. Ainsi on obtiendrait le même effet en passant d'une concentration plasmique (Cmax) de 500 pg/ml entre 18-45 ans à une Cmax de 1200 pg/ml chez les personnes âgées entre 55-69 ans.
Les femmes y sont également 3 à 4 fois plus sensibles que les hommes mais une variabilité de Cmax de 1-5 a également été observée entre différents membres du même sexe. L'effet de la mélatonine est donc très variable entre individus.
Le Circadin
L'un des médicaments les plus efficaces actuellement pour lutter contre les problèmes de sommeil serait le Circadin qui semble donner de bons résultats chez certains personnes. Voici les caractéristiques de ce nouveau produit (PDF).
Selon la posologie, les essais cliniques réalisés auprès de 1361 patients démontrent que ce produit serait efficace sur les personnes de 55 ans et plus.
Mais rien n'indique qu'il ne serait pas efficace en-dessous de cet âge ou qu'il aurait un effet moindre que celui d'un placebo. Ainsi, je connais quelques personnes dans la quarantaine qui sont satisfaites du Circadin mais chez d'autres il n'eut aucun effet.
En résumé, si vous prenez des somnifères, il faudra les arrêter progressivement avant de commencer une cure de Circadin, mais ce n'est pas toujours possible si vous avez des insomnies chroniques.Document T.Lombry
Consultez votre médecin-traitant et demandez-lui une prescription de Circadin 2 mg, un produit à base de mélatonine. La cure dure 3 semaines, à raison d’une pilule par jour à prendre 1 heure avant le coucher (prix ~16.50 € la boîte).
Le Circadin est une hormone de synthèse à libération prolongée qui agit donc tout au long de la nuit.
Cette dragée qui s'administre par voie buccale agit directement sur la glande pinéale maintenant la production de mélatonine.
Il devrait rétablir votre rythme circadien et notamment vous permettre de vous rendormir après un réveil même prolongé en pleine nuit. Dans les meilleurs cas, le Circadin pourrait vous permettre de dormir d'une traite durant plus de 6 heures.
Ce produit vous permet également de retrouver le sommeil après avoir subi un important décalage horaire, le fameux "jet lag", raison pour laquelle les pilotes l'utilisent également.
Globalement les patients ont un avis positif même si toutes les études ne sont pas encore concluantes.
Le Circadin est un nouveau produit (juin 2007) qui n'est pas encore listé dans le Compendium 2008 des médicaments belges ou français. Il n'est pas en vente libre mais uniquement sur prescription. Il a récemment été enregistré en France, en Belgique et peut s'obtenir au Luxembourg mais tous les médecins ne le connaissent pas (et éthiquement ceux qui ne le connaissent pas ou auprès desquels vous n'êtes pas client n'accepteront pas de vous le prescrire).
A défaut, demandez une préparation de mélatonine pure en dose de 2 mg. Mais cette solution n'a pas d'effet prolongé, pas plus que les doses de mélatonine disponibles sur Internet.
Notons que le Cyclamax est un produit similaire au Circadin. Aucun de ces produits n'a d'effet secondaire ou d'accoutumance. Aux Etats-Unis, les compléments alimentaires à base de mélatonine sont vendus sans ordonnance.
Normalement l'apport de mélatonine n'est efficace que pour les personnes âgées (60 ans et plus). Si vous êtes plus jeune, il n'aura généralement pas ou très peu d'effet.
Remèdes alternatifs "bio"
Si le problème est très léger, les tisanes (à ne pas confondre avec le thé) ou encore la cure de valériane, millepertuis ou autre escholtzia peuvent vous aider à trouver le sommeil ou à dormir mais leurs effets restent tout de même limités voire inefficaces si le problème est nerveux.
Une cure d'arginine (Sargelor 1g par exemple) vous permettra également de lutter contre une fatigue passagère, mais ne vous aidera pas à dormir.
Les somnifères et les anti-dépresseurs
Si aucun de ces produits n'est efficace, après consultation de votre médecin de famille voire d'un neurologue ou d'un pneumologue, vous pouvez également prendre un léger somnifère (par ex. le Dormonoct 1 mg. Il se prend 1 heure avant d'aller dormir et vous permet de dormir non-stop durant 8 heures les premiers jours puis 4 heures après accoutumance).
Enfin, si vous cogitez beaucoup lors de l'endormissement ou la nuit, vous pouvez remplacer le somnifère par un anti-dépresseur léger comme par exemple 1/2 Mirtazapin 15 mg (Norset). Toutefois ce dernier est considéré comme une drogue (proche de la cocaïne) et on peut se sentir un peu vaseux le matin.
Attention toutefois à l'auto-médication qui peut entraîner des contre indications (effets de bords, toxicité, etc) si vous mélangez différents produits, dépassez les doses ou les consommer en même temps que des jus d'agrumes (Cf. la posologie).
Le laboratoire du sommeil
Si aucune des solutions précitées ne donne de bons résultats endéans quelques semaines ou quelques mois, consultez un neurologue (et un pneumologue en Belgique) qui posera d'abord un diagnostic (par ex. vous n'avez que des micro-insomnies et des difficultés pour dormir, prenez un anti-dépresseur leger durant 3 mois).
Si le cas est plus sérieux et qu'il peut s'agir d'apnées du sommeil, il vous enverra dans un "laboratoire du sommeil".
Les paramètres de votre sommeil y seront enregistrés pour établir un diagnostic et trouver le meilleur traitement pour remédier à votre problème. Notons que dans certains pays, les rendez-vous se prennent avec plus de 3 mois d'avance.
Parmi les solutions préconisées, si votre problème s'avère lié au syndrome des apnées du sommeil, il y a des mesures hygiéno-diététiques (éviter l'abus d'alcool, de fumer, de boire du café et de manger du chocolat en soirée, ayez une consommation modérée et temporaire des somnifères, suivez un régime diédétique, etc). Bien sûr certains personnes sont plus ou moins sensibles que d'autres à ces produits.

Documents Luminotherapie.com
Dans les autres cas, il y a éventuellement la luminothérapie ou photothérapie. Cette méthode consiste à regarder un écran lumineux (ou à porter des lunettes lumineuses dites "luminettes") d'une intensité de 2500 à 10000 lux durant une certaine période de la journée (par ex. pour vous endormir plus tôt, regardez une intense souce lumineuse le matin, pour retarder votre endormissement, regardez une source très lumineuse le soir. Mais consultez d'abord un spécialiste)
A travers vos yeux, cette thérapie agit également sur le taux de mélatonine secrétée par la glande pinéale.
Mais n'attendez pas des années avant de vous faire soigner. Dans tous les cas, consultez d'abord votre médecin-traitant.
Pour plus d'information
Consultez l'émission diffusée sur France 3 le 24 novembre 2008 "les mystères du sommeil". Consultez également les sites Wikipedia, Doctissimo, Melatonine.eu, Réseau morphée et La luminotherapie.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire