samedi 7 décembre 2013

Des étranges bruits dans l'atmosphère

Depuis 2011, un peu partout dans le monde, des vidéastes amateurs publient sur Internet et les réseaux sociaux les enregistrements d'étranges bruits qu'ils auraient entendus dans l'atmosphère. La télévision s'en fit même l'écho.
Ces phénomènes semblent sans rapport avec une activité visible à la surface de la Terre ou dans l'air. Cela se produit de jour comme de nuit, en été ou en hiver, en ville ou dans les bois, par temps calme ou venteux, en présence ou non du Soleil ou de nuages, bref a priori dans toutes les conditions et n'importe où.
Sans exclure le canular, voici ce qu'ont rapporté les témoins.
Le phénomène
Ces bruits qui ressemblent au son émis par une corne de brume, au brame d'une horde de cerfs, aux grincement ou aux frottements d'un objet en métal sont généralement très puissants, longs (ils durent parfois plus d'une minute) et certains ont été entendus simultanément à mille kilomètres de distance, notamment au Canada.
Selon les journalistes, ni les scientifiques (acousticiens, géophysiciens, météorologues, experts de l'ionosphère, astronomes) ni les militaires ne connaissent l'origine de ces bruits.



Il est difficile de dire s'il s'agit de l'oeuvre de plaisantins (des vidéos truquées) ou de véritables phénomènes sonores non identifiés, des OSNI.
Certains webzines à sensations évoquent déjà des résonances liées à une anomalie du champ géomagnétique ou des phénomènes liés à l'activité des tremblements de terre, des tornades, quand on n'évoque pas des phénomènes à l'échelle globale voire extraterrestres.
Personnellement, de tels phénomènes n'ayant jamais été reportés jusqu'à aujourd'hui, j'aurais tendance à les considérer comme des canulars et d'autant plus considérant la facilité déconcertante avec laquelle on peut truquer des vidéos de nos jours.
Mais il faut garder l'esprit ouvert tout en étant critique et bien admettre qu'il existe des phénomènes inexpliqués et ceux-ci pourraient en faire partie.
Appel aux scientifiques
Parmi les scientifiques qui seraient à la meilleure place pour avancer une explication, il y avait les chercheurs du projet HAARP qui étudiaient les propriétés radioélectriques de l'ionosphère, un projet géré conjointement par l'USAF et l'Université d'Alaska. Mais ainsi que l'a expliqué l'ARRL, il n'existe plus depuis mai 2013, faute de budget.
Il existe d'autres projets notamment tous ceux sponsorisés par le DARPA pour le compte de l'armée américaine.
Il serait étonnant qu'aucun scientifique des agences américaines et des laboratoires high-tech qu'il finance n'aient pas entendu parlé de ce phénomène.
En attendant que le mystère soit levé, toutes les spéculations sont possibles et ces bruits feront encore échos dans la presse à sensations tant que les scientifiques n'élucident pas la question.
Rappelons que ces dernières années l'atmosphère nous a offert quelques phénomènes très inhabituels comme les sprites découverts en 1989 dans l'ionosphère liés à l'activité des nuages d'orages et  la grande spirale bleue apparue dans le ciel de Norvège en 2009 qui était la trace laissée par le lancement raté d'un missile russe.
Alors avant de se moquer, essayons d'abord de nous renseigner et de comprendre pourquoi la Terre gémit.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire