mercredi 11 juin 2014

Répliques du télescope de Newton: le miroir aux alouettes

C'est en 1668 que Sir Isaac Newton fabriqua son fameux télescope, un projet qui l'occupa durant près d'un an. Newton construisit une optique à miroir de 50 mm de diamètre (37 mm utiles) et de 158 mm de focale qu'il fixa sur une boule maintenue entre deux bras métalliques.
La lumière entrant par le sommet du tube était réfléchie par le miroir principal puis dirigée vers un second miroir placé dans le tube à 45° qui assurait la transition vers un oculaire probablement plan convexe de 4.5 mm de focale fixé sur le bord du tube.
Une invention géniale
Malgré sa petite ouverture et son faible grossissement (35x), Newton écrivit que cette invention lui permit "d'observer les 4 satellites de Jupiter, la Lune et les phases de Vénus, bien que plus difficilement".
Bluffé par cette invention, son ami Isaac Barrow présenta le télescope de Newton à quelques membres de la Royal Society en 1671. Ils furent tellement enthousiasmés par cette invention qu'ils firent une démonstration devant le roi Charles II en janvier 1672.
La fabrication de ce télescope à miroir est bien plus facile que celle d'une lunette astronomique dont les lentilles doivent impérativement être transparentes et de très haute qualité.
Dans un télescope, il faut simplement veiller à ce que la lumière se réfléchisse parfaitement sur le miroir et que le système optique soit aligné (collimaté).
Aujourd'hui le principe du télescope de Newton est toujours utilisé car il s'agit de la configuration la plus économique pour fabriquer des télescopes de grands diamètres.
C'est la raison pour laquelle le télescope de Newton a servi de modèle pour fabriquer le télescope de 5 mètres de diamètre du mont Palomar ou le VLT de l'ESO dépassant les 8 mètres équipé de multiples miroirs juxtaposés.
Les répliques
A l'intention des amateurs, il existe des répliques du télescope de Newton. Toutefois si ce modèle vous intéresse, sachez qu'il existe des modèles de différentes factures et quelques clients en ont malheureusement fait les frais en pensant acheter une réplique de qualité.
Passons donc en revue les principales répliques du télescope de Newton.
1. La réplique d'Astro Engineering
Comme on le voit dans la vidéo ci-dessous, à ce jour la seule réplique de qualité et conforme est disponible chez Astro Engineering en Angleterre.
Le bois n'a pas été teint ni laqué sciemment pour respecter la couleur originale du télescope de Newton. En revanche, le fabricant vous garantit que d'ici quelques générations il aura la même patine que le modèle original !


L'article est proposé à 715£ soit 880€ plus frais de transport et taxe douanière (env. 30%), ce qui représente environ 1150€.
C'est franchement très cher pour un instrument de ce diamètre qui n'est même pas une véritable antiquité (mais qui serait alors hors prix).
En effet, en cherchant un peu sur Internet on découvre qu'on peut acheter un télescope moderne catadioptrique neuf ou d'occasion de 60 à 90 mm de diamètre à partir de 100€ et un catadioptrique de 125 mm de diamètre à partir de 200€ ou 400€ (même équipé d'une console Goto de guidage automatique) !
Il faut donc être passionné par l'histoire de l'astronomie et un peu riche pour acquérir cette réplique, d'autant plus que l'oculaire offre vraiment des performances très limitées avec une toute petite lentille frontale.
C'est donc avant tout un article d'exposition destiné à un collectionneur ou un club offrant l'avantage d'être 100% fonctionnel.
Si cela peut vous rassurer, sachez que c'est tout de même un article artisanal fabriqué par des professionnels compétents.
En effet, le télescope fut entièrement fabriqué à la main en Angleterre avec des matériaux locaux.
Le projet fut conçu par Robert J. Dalby d'Astro Engineering et le système optique fut assemblé par l'opticien Terry Pierce. La monture en bois fabriquée à partir de bois anglais fut tournée à la main par James Munson dont les oeuvres ont déjà été publiées dans le magazine anglais "Country Life" en 1997.
Astro Engineering a fabriqué 50 répliques dont quelques exemplaires sont toujours en vente.
A l'heure où cet article a été écrit, le modèle est toujours affiché sur leur site web, mais à la question de savoir s'il est possible de le commander, le vendeur n'a pas répondu. On peut donc en conclure qu'il n'est plus en vente.


Notons que le même modèle est vendu dans d'autres boutiques notamment chez Stjärnhuset (la Maison des étoiles) en Suède où la réplique est proposée à plus de 1100€ (la taxe douanière est déjà comprise, la Suède faisant partie de l'Union européenne).
2. La réplique Vixen 34031
Une autre réplique d'assez bonne facture fut proposée en 2009 par Vixen Optics (réf. 34031) dans le cadre de "L'Année de l'Astronomie". Cet instrument disposait d'un miroir de 70 mm de diamètre et 280 mm de focale, donc de plus grand diamètre et plus lumineux (f/4) que celui de Newton. Il était livré avec deux oculaires dont un Kellner de 20 mm.
Cette réplique fut proposée sur Amazon au prix de 599$ mais elle n'est plus disponible et très rarement en occasion.


3. Le kit no.11 de Gakken
En 2009, une réplique fut proposé par le constructeur japonais Gakken, éditeur d'un magazine accompagné de kits à construire.
Fabriquée en plastique et de moins bonne qualité que les deux précédentes, cette réplique était livré en kit (réf. #11). Le télescope grossissait 14x mais pouvait atteindre 70x avec un oculaire de 4 mm.
L'article fut mis en vente sur Amazon et Market Shed notamment. On pouvait également l'acheter auprès d'autres dealers pour environ 23$ plus frais.
Notons en passant que Gakken vend toujours une réplique de la lunette de Galilée sur Amazon.com au prix de 2100Y soit 15€. Mais elle ne vaut pas le Galileoscope dont même l'ESO fait de la publicité.


4. La mauvaise copie de Franklin Mint
Enfin, il y a les articles qui feraient mieux de disparaître du marché tant leur qualité laisse à désirer...
Connue pour ses répliques en tout genre en fer blanc, en cuivre ou matières semi-précieuses, Franklin Mint a également proposé une réplique du télescope de Newton.
Fabriquée en cuivre, munie d'un support en bois et d'une boule en marbre, elle était proposée à 195$ plus frais. On en trouve encore sur ebay ou sur certains sites spécialisés tel Worthpoint.
Si ce modèle paraît beau comme on le voit ci-joint, tout ce qui brille n'est pas or...!
Je n'en venterai sûrement pas la qualité quand on apprend que la monture de ce modèle bas de gamme ne supporte même pas le poids du télescope qui glisse systématiquement sur le côté ainsi que l'ont malheureusement constaté deux clients.
Une fois de plus, les produits de cette entreprise ne tiennent pas leurs promesses.
Conclusion, méfiez-vous du miroir aux alouettes quand vous achetez un télescope a priori alléchant sur Internet. Avec un peu de malchance, vous le retrouverez en morceau sur votre bureau !


Moralité
Ceci est valable pour tout achat : n'achetez jamais un article dans la précipitation, et d'autant moins sur Internet. Identifiez d'abord le pays d'expédition et le type de vendeur, lisez les évaluations et les critiques des clients.
Dites-vous bien que si un article est bon marché, il y a une raison. Prenez le temps de lire le descriptif du produit car sa qualité, sa composition ou sa taille ne correspondent peut-être pas à l'image du produit (un objet de 2 cm photographié en gros-plan ressemble à un objet de 20 cm ou 1 m de hauteur). En cas de doute, contactez le vendeur et attendez sa réponse.
Lisez les conditions générales de vente et les conditions de retour éventuelles. Prenez ensuite le temps de chercher sur le web s'il n'y a pas une offre concurrente meilleure marché, plus proche de chez vous ou de meilleure qualité. Bref, achetez intelligemment et avec prudence.
Faites le bon choix !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire